• Accueil
  • |
  • Nouvelles
  • |
  • ASFC se rend en Uruguay pour contribuer aux audiences publiques de la Commission interaméricaine des droits de l’Homme
Donnez pour la justice Donnez pour la justice

ASFC se rend en Uruguay pour contribuer aux audiences publiques de la Commission interaméricaine des droits de l’Homme

  • ASFC se rend en Uruguay pour contribuer aux audiences publiques de la Commission interaméricaine des droits de l’Homme
    8 novembre 2017

    Du 21 au 24 octobre dernier, à Montevideo, en Uruguay, se sont tenues les audiences publiques portant sur les travaux de la Commission interaméricaine des droits de l’homme (CIDH) , ainsi qu’une Consultation publique de l’Unité mémoire, vérité et justice de la CIDH. Me Stelsie Angers, représentante d’Avocats sans frontières Canada (ASFC) en Colombie, s’est rendue sur place afin de contribuer à ces travaux et réaffirmer la pertinence du nouveau projet Justice transitionnelle et femmes (JUSTRAM), lancé en septembre dernier à Bogotá.

    Regroupant plusieurs organisations de la société civile, organisations non-gouvernementales, défenseur-e-s des droits humains et expert-e-s du droit international, cette consultation inclusive a permis aux participant-e-s, réunis en 10 groupes, de soumettre 50 recommandations à cette Unité qui a pour mandat, depuis 2007, de contribuer à la lutte contre l’impunité et à la promotion de la vérité et de la mémoire au sein des Amériques.

     

    Consultation publique de l’Unité mémoire, vérité et justice de la CIDH

     

    Dans un contexte d’élaboration du plan d’action 2018-2019 de l’Unité, cette consultation publique a permis de réitérer et de mettre l’accent sur les obstacles et difficultés rencontrés par les femmes dans le processus de paix en Colombie.

    De plus, les discussions avec des représentants d’autres pays ayant une grande expérience en justice transitionnelle comme l’Argentine, le Chili et l’Uruguay, a permis de partager les leçons apprises qui seront pris en compte dans les activités que mènent ASFC en Colombie.

    « La Colombie est à un moment charnière de son histoire. La transition vers la paix, qui représente toujours un défi colossal, nécessite de répondre au besoin de vérité et justice qui est exprimé partout sur le territoire. Les expériences et les leçons apprises dans d’autres pays contribuent à renforcer les activités d’ASFC et les travaux de cette l'Unité afin qu'elle puisse soutenir la mise en œuvre des processus de paix, comme c’est le cas en Colombie. Les recommandations qui ont été transmises par la société civile s'appuient sur des bases très concrètes et peuvent faire en sorte que les besoins des victimes soient mieux entendus et respectés » souligne Me Angers. 

     

    Audiences publiques de la CIDH

     

    Les principaux thèmes abordés au cours des audiences publiques ont porté sur la réalité des défenseur-e-s des droits humains et des leaders communautaires en Colombie, sur les processus d’enquête portant sur des violations graves des droits humains ainsi que la mise en œuvre de l’Accord de paix en Colombie.

    La présence d’ASFC à ces deux audiences thématiques sur la Colombie a permis de faire le point sur la mise en œuvre des accords de paix, notamment en ce qui concerne les préoccupations de la société civile et des commissaires de la CIDH.

    Ces audiences ont également permis de mieux connaître les arguments et les positions des différentes institutions de l’État colombien telles que le Bureau du Procureur général (Fiscalia), le Ministère de la justice, l’Unité nationale de protection et le Ministère de la Défense.

     

    Un projet innovant qui va au cœur de ce qui préoccupe la population colombienne

     

    Soutenu par le Programme pour la stabilisation et les opérations de paix (PSOP’s) du gouvernement du Canada, le projet JUSTRAM se concentre sur les régions les plus affectées par le conflit et vise également à favoriser une meilleure compréhension des mesures de justice transitionnelle prévues par l’Accord de paix, particulièrement en ce qui concerne les droits et la participation des femmes.

    Le projet permet de renforcer les capacités des avocat-e-s en matière de litige stratégique de cas emblématiques de violations graves des droits humains. Il permet une meilleure représentation des femmes et des personnes en situation de vulnérabilité devant les tribunaux et les autres instances de justice transitionnelle prévues par l’Accord de paix.

    Il épaule les organisations de défense des droits des femmes et les associations de victimes, de même que leurs représentants juridiques, pour la formulation de recommandations et de solutions pour faire de la justice transitionnelle une réalité pour les femmes.

    En savoir plus.
     


S'inscrire à l'infolettre d'Avocats sans frontières Canada
S'inscrire chargement
825, rue Saint-Joseph Est, bureau 230
Québec (Québec) G1K 3C8
Canada
Téléphone : +1.418.907.2607
Courriel : info@asfcanada.ca
© Copyright - Avocats sans frontières Canada
Design Web par Egzakt